Les championnes lancent une consultation sur leur feuille de route pour l’Agenda de l’Action

Laurence Tubiana, ambassadrice française chargée des négociations climatiques et Hakima El Haïté, ministre déléguée marocaine  chargée de l'Environnement
Laurence Tubiana, ambassadrice française chargée des négociations climatiques et Hakima El Haïté, ministre déléguée marocaine chargée de l'Environnement

08 Juin Les championnes lancent une consultation sur leur feuille de route pour l’Agenda de l’Action

Accélération. Tel est le mot d’ordre des deux championnes française et marocaine, Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations climatiques et Hakima El Haïté, ministre déléguée en charge de l’Environnement, résumé par les mots « Do more, faster and now » dans leur message adressé aux Parties et aux acteurs non-étatiques. Au cœur de leurs préoccupations : les nombreuses actions volontaires et collaboratives constituant un « Agenda de l’Action » durable, catalyseur essentiel de l’action pré-2020 et de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

A cinq mois de la COP22 (7-18 novembre), les championnes entendent bien jalonner le chemin de rendez-vous de l’action climat entre acteurs étatiques et non-étatiques afin de renforcer la dynamique et de préparer le point focal de l’année : l’événement de haut niveau sur l’action climatique de Marrakech qui aura lieu en marge de la COP22 (en savoir plus). Il s’agit pour elles de favoriser le développement des initiatives sur la base de l’existant (nombre d’entre elles ont été mises en valeur par le « Lima-Paris Action Agenda » à la COP21) et de promouvoir un renforcement plus inclusif des pays en développement. Les initiatives et coalitions continueront à s’auto-organiser, mais pour démontrer la crédibilité de leurs engagements,  la transparence et le suivi de la mise en œuvre seront renforcés.

Les deux championnes ont donc présenté leur feuille de route (en savoir plus) pour encourager au mieux la coopération entre gouvernements, villes, entreprises, investisseurs et citoyens afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de renforcer l’adaptation au changement climatique. Les championnes comptent également sur l’organisation des réunions techniques d’experts (Technical Expert Meetings, TEMs) lors des sessions de négociations, comme à Bonn du 16 au 26 mai derniers, pour enrichir l’action immédiate et concrète. Elles ont émis le souhait de réunions plus ouvertes grâce à l’utilisation d’outils de participation interactive (retransmissions en direct, sessions de questions-réponses, webinars, etc.).

Laurence Tubiana et Hakima El Haïté lancent dans la foulée une grande consultation afin de connaître les ambitions et points de vue des gouvernements et acteurs non-étatiques sur la situation actuelle (retrouver la consultation), le rôle des champions pour le climat, la transparence et le suivi, l’événement de haut niveau qu’elles organisent lors de la COP22 et le rôle des TEMs.

Cette consultation sera ouverte jusqu’au 1er août sur le site de la CCNUCC.

En savoir plus sur les championnes : ici.

 

Tags: