L’équipe de France de la COP21

Le 19 février, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, a été nommée présidente de la COP21 en remplacement de Laurent Fabius nommé président du Conseil constitutionnel par François Hollande.

L’ « équipe de France » de la COP21 (jusqu’au 31 décembre 2015)

Jusqu’en décembre 2015, l’équipe de France de la COP21 était présidée par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international. La présidence et l’organisation de la COP21 avaient été confiées par le président de la République, François Hollande, à une équipe interministérielle.

 La définition de la stratégie et le soutien à la société civile ont été décidés par un Comité de pilotage ministériel composé des personnalités suivantes :

L’équipe de négociation

​L’équipe interministérielle de négociation COP21 est composée d’experts venant de plusieurs ministères : Affaires étrangères et Développement international, Écologie, Développement durable et Énergie, Finances et Comptes publics, Agriculture, Agroalimentaire et Forêt. Elle collabore avec un réseau de correspondants en France et à l’étranger. Composée d’une quarantaine de personnes, cette équipe est dirigée par Laurence Tubiana ambassadrice chargée des négociations sur les changements climatiques, représentante spéciale pour la conférence Paris 2015. Elle est appuyée par des ambassadeurs « climat » itinérants.

L’équipe de négociation est structurée en quatre pôles :

– le pôle « Accord de Paris » comprend, outre des juristes, des spécialistes en matière de politiques publiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de programmes d’adaptation aux changement climatiques. En sont membres également des experts sur les questions agricoles et forestières ainsi que sur les mécanismes d’évaluation et de contrôle.
– le pôle « Relations bilatérales et multilatérales » suit, en liaison avec le réseau diplomatique français, les initiatives des pays et, notamment, leurs politiques nationales en matière d’énergie et de climat. Celles-ci sont présentées dans des plans ou des « contributions nationales », qui fixent des objectifs de réduction des émissions et de renforcement des capacités d’adaptation. Ce pôle suit aussi les divers programmes des organisations régionales et internationales.
– le pôle « Finances » travaille sur les voies et moyens de mobiliser des ressources financières, publiques et privées, en faveur de la lutte internationale contre le dérèglement climatique. Ce pôle traite également des questions de formation et de renforcement des capacités nationales.
– le pôle « Agenda des solutions », aussi appelé Plan d’actions Lima-Paris (LPAA), suit les initiatives partenariales internationales visant à mettre en œuvre une transition vers des économies résistantes aux évolutions du climat et à bas niveau de carbone. Sont notamment suivies et encouragées les coalitions de collectivités locales ou d’entreprises ainsi que les projets portant sur le développement de nouvelles technologies.

Le Secrétariat général

Le Secrétariat général en charge de la préparation et de l’organisation de la COP21 (voir le décret) est une équipe interministérielle d’une vingtaine de personnes détachées, essentiellement, des ministères des Affaires étrangères, de l’Écologie et de l’Intérieur. Il est dirigé par l’ambassadeur Pierre Henri Guignard, secrétaire général chargé de la préparation et de l’organisation de la COP21 (voir décret), et travaille en association étroite avec l’équipe de négociation.

Le Secrétariat général s’organise autour de six pôles :

– le pôle « Logistique événementielle et développement durable » est responsable de la définition des aménagements, de l’accueil et du transport des participants sur le site de Paris-Le Bourget en liaison avec le secrétariat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Il gère également l’économie circulaire et le management responsable / la certification ISO. Il assure le suivi des différents prestataires, le recueil des besoins des délégations des 196 parties et des observateurs accrédités, et la supervision de l’hébergement des délégations.
– le pôle « Sécurité et sûreté » est chargé d’assurer la sécurité et la sûreté des personnes et des biens pendant les travaux de la conférence et les avant-sessions et jusqu’à la fin de la COP21, aux abords du centre de conférence, dans les transports, sur les lieux d’hébergement, etc. Placé sous la responsabilité d’un préfet, ce pôle, en relation étroite avec le secrétariat de la CCNUCC, s’occupe également de la gestion des accréditations des personnes autorisées à accéder à la conférence.
– le pôle « Relations avec la société civile » est responsable de la mise en place, de la programmation et du fonctionnement d’un espace dédié à la société civile, qui sera situé sur le site de Paris-Le Bourget, à proximité de la COP21. Cet espace de débats et de dialogue accueillera des conférences, des side events, des expositions culturelles et des stands. Ce pôle est un interlocuteur important de l’équipe de la société civile de la CCNUCC et des points focaux de la société civile agissant dans le cadre de la négociation.
– le pôle « Communication et presse » met en place un dispositif de communication en tenant compte des objectifs politiques fixés par les ministres, ainsi que des besoins des Nations unies. Ce pôle s’organise autour de deux axes principaux : la presse d’une part et la communication digitale de l’autre, afin de promouvoir au maximum la COP21 et de mobiliser le grand public sur cet événement majeur.
– le pôle « Partenariats public-privé » a pour responsabilité d’approcher les entreprises et de solliciter des contributions financières ou en nature, au travers de leurs produits, savoir-faire et compétences (contributions éligibles au régime fiscal du mécénat des entreprises).
– le pôle « Administration et finances » assure le suivi du programme budgétaire spécifique « Conférence Paris Climat 2015 » créé en loi de Finances pour 2015, afin de regrouper les dépenses liées à la préparation et à l’organisation de la Conférence.