L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris en bonne voie

featured-image-index

21 Sep L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris en bonne voie

Plus de 30 États ont finalement ratifié l’accord de Paris lors de l’événement de haut niveau organisé à l’initiative du Secrétaire général des Nations unies au siège des Nations unies, à New York, le 21 septembre.

Ils sont 60 États à avoir ratifié l’Accord de Paris, selon le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. « Nous avons dépassé le premier seuil nécessaire pour l’entrée en vigueur de l’accord de Paris », s’est-il réjoui. Une conjoncture qui rend possible une entrée en vigueur de l’Accord avant la fin de l’année. Au total, 47,62 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont couvertes, sur les 55 % à atteindre.

Depuis l’annonce de la ratification officielle par la Chine et les États-Unis début septembre (retrouver le communiqué de presse de Ségolène Royal), un total de 30 pays avaient suivi le mouvement avant le 21 septembre, représentant plus de 40 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’événement de haut niveau organisé à l’initiative de Ban Ki-moon a été l’occasion pour d’autres pays de s’engager publiquement à rejoindre l’Accord de Paris avant fin 2016.

Bilan de l’avancée des ratifications

31 représentants sont venus déposer leur instrument de ratification ou d’acceptation de l’Accord de Paris des pays lors de cet événement organisé en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Les pays suivants sont concernés :

  • l’Albanie (0,02% des émissions de GES),
  • l’Argentine (0,89%),
  • le Brésil (2,48%),
  • le Honduras (0,03%),
  • la République des Quirimbas,
  • la Mongolie (0,05%),
  • la Namibie (0,01%),
  • le Niger (0,04%),
  • le Panama (0,03%),
  • le Sri Lanka (0,05%),
  • la Guinée (0,01%),
  • Antigua-et-Barbuda (0%),
  • les Îles Salomon (0%),
  • la Thaïlande (0,64%),
  • Vanuatu (0%),
  • le Bangladesh (0,27%),
  • la Biélorussie (0,24%),
  • la Dominique (0%),
  • l’Islande (0,01%),
  • Madagascar (0,08%),
  • le Maroc (0,16%),
  • la Papouasie Nouvelle-Guinée (0,01%),
  • Singapour (0,13%),
  • Swaziland (0,05%),
  • Brunei Darussalam,
  • le Ghana (0,09%),
  • Mexique (1,70%),
  • l’Ouganda (0,07%),
  • les Émirats arabes unis (0,53%),
  • les îles Tonga (0%),
  • le Sénégal (0,05%).

L’UE s’engage à ratifier l’accord en 2016

D’autres pays se sont également engagés à ratifier avant la fin de l’année, tels que la Bulgarie, le Costa Rica, la Côte d’Ivoire, Kiribati, la Corée du Sud, le Madagascar, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Autriche, le Cambodge, le Canada, l’Allemagne, la France (qui a ratifié à titre national l’accord le 15 juin), et enfin l’UE.

« C’est un moment historique et je veux féliciter tout le monde », a déclaré John Kerry, secrétaire d’État américain, qui a notamment remercié Ban Ki-moon d’avoir placé la question du climat au centre des préoccupations des Nations unies, ainsi que la présidente de la COP21, Ségolène Royal.

L’Accord de Paris entrera en vigueur le 30e jour suivant la date à laquelle au moins 55 Parties à la Convention représentant un total d’au moins environ 55 % des émissions mondiales totales auront déposé leurs instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion auprès du Secrétaire général (le point sur les ratifications ici).

 

Tags: